#Presimetre229

Des promesses du candidat aux actes du président...

Etat de mise en oeuvre des promesses électorales
Une initiative de Coordonnée par
Promesses à la Une:
Interdire tout ce qui concourt au culte de la personnalité du Président de la République, notamment : Louanges publiques, Marches publiques de remerciement et de soutien, Affichage de l’image du Président dans les lieux publics******* Redynamiser l’Administration en éliminant le clientélisme sous toutes ses formes******* Mettre en place un système d’identification biométrique******* Entreprendre immédiatement une négociation sociale avec le personnel de santé en vue de satisfaire au mieux les revendications.******* Revoir le cadre réglementaire de la distribution des médicaments au Bénin en concertation avec les acteurs ; assurer le contrôle effi cace des médicaments commercialisés sur le marché.******* Combattre plus efficacement la distribution des faux médicaments.******* Ouvrir les négociations entre l’Etat, les partenaires sociaux et le patronat pour relever significativement le SMIG*******

Contribuer et veiller à la mise en oeuvre effective des dispositions du Code de l’Information

Domaine de la promesse :
Média
Promesse présente au PAG ? :
Non
Situation de départ
Depuis le 20 mars 2015 que le Code de l’information et de la communication a été mis en vigueur, il n’a fait l’objet de mise en oeuvre, faute notamment des décrets et arrêtés d’application. Cette loi n’est pas non plus vulgarisée, alors qu’elle comporte maintes dispositions devant aider à l’assainissement de la profession
Actions posées sur la promesse
Pour la mise en œuvre effective du code, les professionnels des médias attendent la prise de plusieurs textes réglementaires. Pour le moment, un seul a été déjà pris par le Ministre chargé des finances en mai 2017. Il s’agit de l’arrêté portant fixation du montant de la caution à payer dans le cadre de la création d’un organe de presse écrite. La profession attend encore une dizaine d’arrêtés sans lesquels les dispositions du Code ne pourraient être appliquées avec efficience.
Source :
L’arrêté du Ministre chargé des finances
Avant-projets d’arrêtés au Ministère en charge de la communication

Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire


Aucun Commentaire