#Presimetre229

Des promesses du candidat aux actes du président...

Etat de mise en oeuvre des promesses électorales
Une initiative de Coordonnée par
Promesses à la Une:
Interdire tout ce qui concourt au culte de la personnalité du Président de la République, notamment : Louanges publiques, Marches publiques de remerciement et de soutien, Affichage de l’image du Président dans les lieux publics******* Redynamiser l’Administration en éliminant le clientélisme sous toutes ses formes******* Mettre en place un système d’identification biométrique******* Entreprendre immédiatement une négociation sociale avec le personnel de santé en vue de satisfaire au mieux les revendications.******* Revoir le cadre réglementaire de la distribution des médicaments au Bénin en concertation avec les acteurs ; assurer le contrôle effi cace des médicaments commercialisés sur le marché.******* Combattre plus efficacement la distribution des faux médicaments.******* Ouvrir les négociations entre l’Etat, les partenaires sociaux et le patronat pour relever significativement le SMIG*******

Améliorer les conditions de travail du personnel de la Police et de la Gendarmerie Nationales

Domaine de la promesse :
Sécurité et Défense
Promesse présente au PAG ? :
Oui
Situation de départ
Avec les effectifs qui avaient augmenté à la Police, les moyens matériels et logistiques ont commencé par manquer de façon chronique. Les moyens roulants acquis depuis 2010 se sont avérés rapidement amortis parce que surexploités. De nouveaux commissariats ont été créés, logés pour la plupart dans des infrastructures prises en bail. Parallèlement, les policiers attendaient l’application des dispositions de leurs statuts particuliers (dont les textes étaient en souffrance à la Présidence) en vue de l’amélioration de leurs salaires et émoluments alors qu’il est confirmé par le Conseil des Ministres en date du 5 octobre 2016, le détournement de fonds de sécurité publique par la hiérarchie et le personnel du Ministère de tutelle sous l’ancien régime. A la Gendarmerie, la situation n’était guère reluisante. Les dernières dotations en matériels roulants organiques de fonctionnement et effets d’habillement dataient de 2010 avant les élections. De nouvelles unités ont été créées sans les infrastructures ni les moyens organiques nécessaires. Les recrues (1000 hommes) du dernier concours de 2014 sont rentrées en formation sans les moyens et équipements qui devraient les accompagner. En direction de ces deux institutions, le pouvoir n’assurait qu’un service minimum pour s’attacher la loyauté de la hiérarchie qui se préoccupait d’ailleurs très peu des conditions de travail de la troupe au moral en berne. Dans cet état de délabrement inquiétant, de moral bas, d’abandon par le Gouvernement, la Police et la Gendarmerie peinaient à s’acquitter de leurs missions, et la situation sécuritaire générale se détériorait constamment avec 162 cas de braquage et 21 morts en 2013, 147 cas et 16 morts en 2014, 113 cas et 13 morts en 2015
Actions posées sur la promesse
  • Au niveau des armées, un vaste programme de réalisation d’infrastructures et d’équipements est en cours depuis 2017. Il est soutenu par un budget de plus de 25 milliards (2017) et de 21 milliards (2018). Tous les appels d’offres ont été lancés et réalisés, les commandes ont été faites en ce qui concerne les équipements (véhicules militaires, armements, matériels et équipements divers, habillement).
  • Transfert envisagé de certaines infrastructures militaires du camp Guézo vers l’intérieur du pays à l’horizon 2020 pour un coût de plus de 45 milliards avec des équipements modernes (casernements, logements, divers services militaires, héliports, polygones de tirs et d’entrainements, etc)
  • Amélioration et rénovation des casernes comme Wassa, Dan, Bembéréké, Gbada, Djakotomey, Ouidah, etc Pour la qualité optimale des réalisations, le Ministre du cadre de vie devra piloter les travaux dont les plus importants sont ouverts en 2018.
  • En ce qui concerne la PR, un programme d’équipements de la nouvelle force est en cours (armements, matériels de sécurité et de MO, matériels roulants et d’investigation, habillements et divers)
Source :
  • MDN
  • EMG
  • MISP
  • DGPR


    • Laisser un commentaire

      Ajouter un commentaire


      Aucun Commentaire