#Presimetre229

Des promesses du candidat aux actes du président...

Etat de mise en oeuvre des promesses électorales
Une initiative de Coordonnée par
Promesses à la Une:
Interdire tout ce qui concourt au culte de la personnalité du Président de la République, notamment : Louanges publiques, Marches publiques de remerciement et de soutien, Affichage de l’image du Président dans les lieux publics******* Redynamiser l’Administration en éliminant le clientélisme sous toutes ses formes******* Mettre en place un système d’identification biométrique******* Entreprendre immédiatement une négociation sociale avec le personnel de santé en vue de satisfaire au mieux les revendications.******* Revoir le cadre réglementaire de la distribution des médicaments au Bénin en concertation avec les acteurs ; assurer le contrôle effi cace des médicaments commercialisés sur le marché.******* Combattre plus efficacement la distribution des faux médicaments.******* Ouvrir les négociations entre l’Etat, les partenaires sociaux et le patronat pour relever significativement le SMIG*******

Accroître les moyens matériels et financiers

Domaine de la promesse :
Administration judiciaire
Promesse présente au PAG ? :
Oui
Situation de départ
Moyens matériels et financiers existants mais insuffisants Existence d’une dotation budgétaire pour les sessions d’assises et tribunal pour enfants en matière pénale
Actions posées sur la promesse
On note l’accroissement des moyens matériels surtout dans le domaine pénitentiaire. Il s’agit de :
  • Prison civile de Cotonou
    • travaux de réhabilitation de l’infirmerie ;
    • réhabilitation du bâtiment du corps de garde ;
    • installation de 75 brasseurs dans les chambres de détention ;
    • réalisation d’un jardin maraîcher et d’un château d’eau pour l’arrosage ;
    • acquisition d’un grand groupe électrogène pour la fourniture continue de l’électricité ;
    • réalisation en cours de travaux d’assainissement général.
  • Prison civile de Porto-Novo
    • réhabilitation du bloc administratif ;*i/*
    • pavage et assainissement général de la cour intérieure ;
    • acquisition d’un groupe électrogène.
  • Prison civile de Lokossa
    • démarrage de la clôture sur 5 hectares;
    • démarrage d’un logement de 64 places pour les détenus ;
    • acquisition d’un groupe électrogène de 20 KVA.
  • Prison civile de Ouidah
    • achèvement et mise en service d’un bloc de détention de 70 places ;
    • revêtement de toute la toiture de tous les blocs de détention ;
    • forage et construction d’un château d’eau Mirador.
  • Prison civile d’Abomey
    • achèvement de la nouvelle prison et son inauguration au mois de Juillet 2017 ;
    • électrification, forage, construction d’un château d’eau et raccordement envisagé avec le château d’eau de la Mairie ;
    • réalisation de travaux de pavage et d’assainissement général ;
    • construction d’un logement pour le Commandant de brigade ;
    • démarrage de la construction d’un logement pour le Major (infirmier).
  • Prison civile de Savalou
    • réalisation de travaux de finition de la prison. Celle-ci sera fonctionnelle sous peu avec l’achèvement de son électrification.
  • Prison civile de Natitingou
    • démarrage de la construction de la clôture sur près de 5 ha ;
    • construction de bâtiments servant de hangar et d’ateliers pour les détenus ;
    • réalisation de travaux de carrelage des bâtiments administratifs ;
    • construction d’un bloc pour le corps de garde ;
    • construction d’un grand hangar pour les détenus.
  • Prison civile de Parakou
    • construction d’un forage ;
    • construction et mise en service de blocs de détention d’une capacité de 600 places sur l’ancien site de la prison ;
    • construction d’un bloc administratif ;
    • réalisation de travaux d’assainissement et de pavage ;
    • acquisition de groupe électrogène.
  • Prison civile de Kandi
  • réalisation de travaux d’assainissement et de pavage de la prison ;
  • réhabilitation du bloc de détention pour mineurs et mise en service en février 2017 ;
  • réalisation d’une étude pour le démarrage de la clôture, mais arrêt du projet pour cause de conflit entre le Ministère et l’ASECNA.
  • Prison civile de Akpro-Missérété
    • construction d’un grand bâtiment pour abriter le corps de garde ;
    • réalisation de travaux de pavage et d’assainissement ;
    • construction d’une nouvelle guérite ;
    • réalisation d’un système d’irrigation pour l’alimentation en eau d’une ferme pénitentiaire sur un hectare.
    • Autres équipements pour les prisons
      • acquisition d’équipements biomédicaux pour le renforcement du plateau technique des infirmeries de toutes les prisons ;
      • réception de mobilier pour toutes les prisons (fauteuils, bancs et chaises) ;
      • achat d’ordinateurs (dont des portatifs) pour toutes les prisons, soit plus de 40 ordinateurs.
      • acquisition de photocopieurs pour toutes les prisons ;
      • acquisition de motos pour les greffes et infirmeries de Parakou, Kandi, Porto-Novo, Abomey-Calavi et Natitingou ;
      • modernisation des ateliers de couture, tissage, coiffure et réception est en cours ;
      • acquisition d’équipements spécifiques pour la gestion des détenus (prise d’empreinte) pour l’élaboration d’une base de données fiable ;
      • réception de deux véhicules de transport des détenus, à attribuer, dans les jours à venir, aux prisons civiles de Lokossa et Parakou ;
      • appui en médicaments de première nécessité à toutes les prisons ;
      • nomination des membres du Conseil d’Administration de l’Agence pénitentiaire du Bénin, en vue (i) d’assurer une gestion déconcentrée et efficiente du patrimoine et des ressources dans ce secteur ; et (ii) d’asseoir une administration pénitentiaire pertinente.
    Source :
    Ministère de la justice Conseil des Ministres du 21 février 2018
    Impact :
    • Amélioration des conditions de détention ;
    • Amélioration des conditions de travail du personnel administratif et du corps de garde des prisons civiles.


    Laisser un commentaire

    Ajouter un commentaire


    Aucun Commentaire