#Presimetre229

Des promesses du candidat aux actes du président...

Etat de mise en oeuvre des promesses électorales
Une initiative de Coordonnée par
Promesses à la Une:
Interdire tout ce qui concourt au culte de la personnalité du Président de la République, notamment : Louanges publiques, Marches publiques de remerciement et de soutien, Affichage de l’image du Président dans les lieux publics******* Redynamiser l’Administration en éliminant le clientélisme sous toutes ses formes******* Mettre en place un système d’identification biométrique******* Entreprendre immédiatement une négociation sociale avec le personnel de santé en vue de satisfaire au mieux les revendications.******* Revoir le cadre réglementaire de la distribution des médicaments au Bénin en concertation avec les acteurs ; assurer le contrôle effi cace des médicaments commercialisés sur le marché.******* Combattre plus efficacement la distribution des faux médicaments.******* Ouvrir les négociations entre l’Etat, les partenaires sociaux et le patronat pour relever significativement le SMIG*******

Bienvenue sur le site de #Presimetre229

Une initiative de mesure des actes du Président par des citoyens

En quelques clics, vous découvrirez les statistiques sur l’état de réalisation de 198 promesses électorales faites par Patrice TALON et réparties sur 18 différents domaines. Merci de nous laisser surtout vos commentaires ou de nous contacter pour l’amélioration de cette initiative de la plateforme électorale des OSC du Bénin coordonnée par WANEP-Bénin.

Télécharger le rapport de période 2016-2018 (version PDF)
Résumé global de période 2016-2018
Dans sa dynamique de contribuer à la veille citoyenne, la plate-forme électorale des Organisation de la Société Civile du Bénin s’est à nouveau lancée dans l’évaluation de cent quatre-vingt-dix-huit (198) promesses électorales du candidat élu Patrice A.G. TALON réparties sur dix-huit (18) domaines. Ladite évaluation est à sa deuxième édition après la première dont le rapport a été officiellement lancé le 6 avril 2017. Le présent rapport couvre la période du 6 avril 2016 au 28 février 2018.
La démarche méthodologique adoptée pour l’atteinte des résultats contenus dans le présent rapport est constituée de cinq (5) étapes :
  • la sélection et briefing de 20 contributeur(trice)s citoyen(ne)s ;
  • la recherche documentaire effectuée dans les ministères, les directions techniques et sur internet qui a permis d’obtenir des données de référence ;
  • les entretiens et l’administration de questionnaires aux acteurs concernés ont permis de collecter des données qualitatives et quantitatives sur l’état des lieux de chacune des promesses au début du mandat (6 avril 2016) du Président Patrice TALON et à la date du 28 février 2018 ;
  • la rédaction et relecture du rapport qui a impliqué aussi bien les contributeur(trice)s que deux relecteurs mobilisés à cet effet ;
  • la validation du rapport général compilé faite à la faveur d’un atelier de validation après les travaux des deux relecteurs.
    Quatre (4) différents statuts ont été retenus (Promesse tenue –Promesse non tenue – Promesse enclenché et Promesse non enclenchée) pour apprécier chacune des promesses. Sur cette base, l’analyse des données collectées révèle, en deux (2) ans de gouvernance, que : vingt-sept (27) promesses n’ont pas été explicitement libellées dans le Programme d’Action du Gouvernement (PAG) (a) ; neuf (09) sont non tenues (b) ; (42) sont non enclenchées (c) ; (114) sont enclenchées (d) et (33) sont tenues (e).
    a- 13,63% des promesses, soit 27/198, n’apparaissent pas clairement dans le PAG. Au nombre de cellesci figurent les promesses :
    • n°25 : Défiscaliser les activités de presse ;
    • n°51 : Mettre en place un système d’identification biométrique ;
    • n°148 : Exonérer les œuvres et les prestations d’art de la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA).

    b- 4,54% des promesses, soit 9/198, sont ‘’non tenues’’ car ayant enregistré des actions contraires. Comparativement à la première évaluation, il est noté une augmentation de sept (7) promesses non tenues. Au nombre de ces promesses figurent, par exemple les promesses :
    • n°3 : Instaurer dès 2016, une allocation annuelle correspondant à 0,5% minimum des ressources propres de l’Etat au profit des partis politiques représentatifs, au prorata de leur poids électoral4 ;
    • n° 7 : Former un gouvernement restreint de seize (16) postes ministériels, axé sur la compétence.

    c- 21,21% des promesses, soit 42/198, n’ont enregistré aucune action visible et sont donc qualifiées de ‘’promesses non enclenchées’’. De la première évaluation à la présente, elles ont diminué de soixante-deux (62) promesses. Comme exemples de promesses non enclenchées, peuvent être citées les promesses :
    • n°140 : Mettre en place des programmes médias pour l’initiation à l’art ;
    • n°139  : Redynamiser les semaines culturelles scolaires en leur donnant un contenu réel (Organisation des concours artistiques entre établissements).

    d- 57,57 % des promesses, soit 114/198, ont été enclenchées par des actions concrètes. A ce niveau, l’évaluation révèle une évolution de vingt-neuf (29) promesses comparativement à l’an 1. Parmi les exemples figurent les promesses :
    • n°183 : Ouvrir les négociations entre l’Etat, les partenaires, sociaux et le Patronat pour relever significativement le SMIG ;
    • n°14 : Doter les tribunaux et Cours d’appel de moyens matériels adéquats.

    e- 16,66% des promesses, soit 33/198, sont tenues. Cette catégorie est passée de six (6) promesses tenues en 2017 à trente-trois (33) promesses en 2018, soit une augmentation de vingt-sept (27). Les exemples sont les promesses :
    • n°112 : Voter une loi pour interdire à court terme l’usage des sachets non biodégradables ;
    • n°6 : Interdire tout ce qui concourt au culte de la personnalité du Président de la République, notamment : louanges publiques, marches publiques de remerciement et de soutien, affichage de l’image du Président dans les lieux publics.

    Par ailleurs, le présent rapport a fait une analyse des résultats sous trois (3) angles clés à savoir : ‘’Analyse comparée des résultats des 1ère et 2ème évaluations’’ ; ‘’Analyse de l’impact social des résultats’’ et ‘’Les difficultés d’accès à l’information publique ’’.
    Pour finir, les recommandations suivantes ont été formulées :
    • en ce qui concerne les «Réformes politiques» : veiller à l’application de la Constitution du 11 décembre 1990, ainsi que des lois en vigueur dans le cadre des réformes en cours;
    • dans le domaine de l’»Administration Judiciaire» :débloquer à temps les fonds pour une mise en œuvre effective du Plan de travail annuel du Ministère en charge de la justice ;
    • dans le domaine des «Médias»:prendre des actes réglementaires utiles pour l’application effective du Code de l’information et de la communication et la mise en place du Fonds pour le développement des médias ;
    • en ce qui concerne l’»Administration Publique» : respecter les dispositions de la loi portant répression de la corruption et autres infractions connexes en insistant sur la répression ;
    • dans les domaines de la «Sécurité et Défense» : accélérer la rédaction des documents de politiques de sécurité nationale (sécurité intérieure et défense) afin que les affaires de sécurité et de défense soient gérées au Bénin dans une vision acceptée de tous et selon des plans et programmes dignes de ceux des démocraties modernes ;
    • en ce qui concerne la «Diplomatie et la coopération internationale» : actualiser les critères d’identification des niveaux d’intérêt  des postes diplomatiques et consulaires ;
    • dans le domaine de la «Protection sociale» : réaliser une étude sur la fiscalité innovante et incitative à la formalisation des entreprises du secteur informel et la mise en œuvre diligente des mesures d’ajustement dès le budget 2019 ;
    • au niveau de la «Santé» : mettre en place une politique pour prioriser l’expertise des médecins béninois de la diaspora plutôt que celle des médecins étrangers ;
    • dans le domaine de l’»Education» : privilégier une démarche participative et inclusive qui tienne compte des aspirations profondes de tous les acteurs ;
    • en ce qui concerne l’»Environnement, l’aménagement du territoire et les projets phares» : poursuivre les activités de renforcement des capacités techniques des élus locaux dans le cadre du transfert de compétences aux Communes en vue de la mobilisation des ressources et de la gestion des projets ;
    • dans le domaine du «Sport» : accélérer le processus de vote des lois impliquant le secteur privé pour le rayonnement du sport ;
    • dans le domaine de l’»Art et de la culture» : relancer le Bureau Béninois des Droits d’Auteur (BUBEDRA) en remédiant à sa situation actuelle caractérisée par l’inexistence de Conseil d’Administration ;
    • dans le domaine de l’»Agriculture» : Revoir le mode de gouvernance afin de limiter l’érosion du capital de confiance entre les différents acteurs, ainsi que les dysfonctionnements dans le pilotage de chaque projet phare et prioritaire ;
    • en ce qui concerne le «Commerce et l’Industrie» : veiller à la création et au fonctionnement effectif du guichet unique de promotion des exportations vers le Nigeria ;
    • dans le domaine du «Tourisme» : communiquer et dialoguer davantage avec les acteurs, les parties prenantes et les populations sur les projets en cours de réalisation afin d’obtenir, d’entretenir et maintenir leur adhésion ;
    • en ce qui concerne le «Financement du programme et autres aménagements fiscaux» : promouvoir une fiscalité de développement plutôt qu’un développement de la fiscalité ;
    • dans le domaine des «Technologies de l’information et de la communication» : s’assurer constamment de l’impact des actions dans le secteur des TIC sur le social notamment sur le plan de la santé, de l’éducation, de la réduction du chômage, etc.
Présimètre: 198 Promesses
Non enclenchées 42/198
21.21%
Enclenchées 114/198
57.58%
Non tenues 9/198
4.55%
Tenues 33/198
16.67%

18 domaines de promesses

Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire


PierreLe 13-04-2018 à 08:16:46

Qui que vous soyez Merci à vous

PierreLe 13-04-2018 à 08:14:26

Bonne initiative