#Presimetre229

Des promesses du candidat aux actes du président...

Etat de mise en oeuvre des promesses électorales
Une initiative de Coordonnée par
Promesses à la Une:
Interdire tout ce qui concourt au culte de la personnalité du Président de la République, notamment : Louanges publiques, Marches publiques de remerciement et de soutien, Affichage de l’image du Président dans les lieux publics******* Redynamiser l’Administration en éliminant le clientélisme sous toutes ses formes******* Mettre en place un système d’identification biométrique******* Entreprendre immédiatement une négociation sociale avec le personnel de santé en vue de satisfaire au mieux les revendications.******* Revoir le cadre réglementaire de la distribution des médicaments au Bénin en concertation avec les acteurs ; assurer le contrôle effi cace des médicaments commercialisés sur le marché.******* Combattre plus efficacement la distribution des faux médicaments.******* Ouvrir les négociations entre l’Etat, les partenaires sociaux et le patronat pour relever significativement le SMIG*******

Interdire tout ce qui concourt au culte de la personnalité du Président de la République, notamment : Louanges publiques, Marches publiques de remerciement et de soutien, Affichage de l’image du Président dans les lieux publics

Domaine de la promesse :
Réformes Politiques
Promesse présente au PAG ? :
Oui
Situation de départ
Le culte de la personnalité est une réalité. Il est régulièrement noté des marches et même des prières de remerciement pour nomination à des postes de responsabilité
Actions posées sur la promesse
Cette promesse n’a pas fait l’objet d’un texte réglementaire pris par le gouvernement ni d’une loi adoptée par l’Assemblée Nationale. Pourtant, elle a été respectée du fait de l’annonce faite par le Président Patrice TALON de sanctionner tout membre de son gouvernement qui le fera. Il est à préciser que dans l’article 35 nouveau du projet de révision de la Constitution, il a été proposé l’alinéa suivant : « A l’exception des périodes électorales, sont interdits tous actes ou toutes manifestations, notamment, les louanges et les marches publiques de remerciement et de soutien ainsi que l’affichage dans les lieux publics, outre les édifices administratifs, des images qui concourent au culte de la personnalité du Président de la République ou de toute personne élue à une quelconque fonction politique. La violation de cette disposition est sanctionnée conformé- ment à la loi ».
Source :
NEANT
Impact :
Aucun impact apparent pour le moment.
On note l’absence de l’image du Pré- sident dans les rues contrairement à ce qui se faisait avant les élections de 2016

Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire


Aucun Commentaire